Créations #67 et #68

"Libres & Égaux"

Commande du Mobilier national

Automne 2021 - Printemps 2022

Cette paire de chaises Baumann des années 1950 fait partie de la collection « Les Aliénés » du Mobilier national, qui les a confiées à la double intervention artistique du tisserand Atelier Le Traon et du tapissier Franck Ciani.

Elles font l’objet d’une exposition événement à la Galerie nationale des Gobelins du 10 au 21 juin 2022.

Une collaboration artistique pour une œuvre en deux temps

Ce travail a été pensé comme une œuvre en deux temps :

En premier lieu, le tissage d’une étoffe monumentale à la charge symbolique puissante ; en deuxième lieu, le gainage au moyen de cette étoffe des deux chaises Baumann, elles-mêmes considérées dans leur dualité comme un symbole de respect et de dialogue.

Deux chaises différentes et pourtant unies par une chaîne et une trame communes…

L'ÉTOFFE

By FDR Presidential Library and Museum

« Tous les êtres humains naissent libres et égaux

en dignité et en droits.

Ils sont doués de raison et de conscience

et doivent agir les uns envers les autres

dans un esprit de fraternité. »

ENCODAGES – CODE MORSE

Cette longue étoffe de 75 cm par 600 cm, au motif rappelant le tweed et le tartan, recèle dans son tissage un message codé. Le rythme du tissage adopte en effet ceux du code international Morse pour transcrire l’Article premier de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948.

Pour le déchiffer, il faut regarder l’orientation des diagonales du motif dans les nuances de bleu et de jaune : dans chaque nuance, l’orientation des diagonales dessine des colonnes ou des lignes plus ou moins larges : ces rythmes sont ceux du code Morse, succession de signes brefs (•) et longs (—).

Les bandes fines ou larges dans chaque nuance de bleu et de jaune composent les lettres, elles-mêmes dessinant les mots séparés entre eux par les fines bandes blanches.

   L     I     B     R   E S    

• — •• / •• / — ••• / • — • / • / •••

E T  

• / —

E   G     A   U     X

 • / — — • / • — / •• — / — •• —

Dans sa largeur, la pièce d’étoffe encode l’expression « Êtres humains libres et égaux », dans sa longueur, l’intégralité de l’Article premier.

L’étoffe a été tissée à partir d’un fil de laine recyclée issu d’un procédé innovant d’une filature française Entreprise du Patrimoine Vivant, la Filature du Parc à Brassac, dans le Tarn.

LE GAINAGE

Le gainage a été réalisé par le tapissier Franck Ciani, avec qui Mathieu Le Traon a collaboré sur divers autres projets.

Le gainage des deux chaises a nécessité de très longues heures de travail et un savoir-faire minutieux et patient.

Après une légère réfection de l’assise, celle-ci a été garnie de mousse haute densité et recouverte d’une toile avant que l’étoffe « Libres et Égaux » soit appliquée. Environ quarante mètres de couture en points cachés ont été réalisés pour gainer de manière invisible les deux chaises.

Les arceaux de l’assise et les barrettes du dossier ont été volontairement laissés nus, en écho aux origines somme toute modestes de ces deux chaises iconiques des bistrots parisiens des années 1950.

La paire de chaises est exposée à la Galerie nationale des Gobelins, 42 avenue des Gobelins, Paris XIIIème, du 10 et 21 juin 2022 à l’occasion d’une exposition événement, aux côtés d’autres pièces « aliénées » confiées par le Mobilier national à une trentaine d’artisans et créateurs .

Article ajouté au panier
0 Produit - 0